Possession

Publié le par Aurelynx

Mes chers amis, ;)

Vous connaissez ce problème autant que moi, il est un jour ou toute personne vient à réclamer la paternité d'une action, ou d'un projet. Je me rappelle un projet que je montais avec des camarades de classe: c'était un projet assez ambitieux défendu autrefois sur ce même site, il s'agissait de créer un concert caritatif permettant de récolter des fonds pour aider une association d'enfants handicapés (autistes et psychotiques). Nous avions réussi après pas mal de contacts à rassembler une dizaines de groupes de rock et de métal prêts à jouer bénévolement et en prétant du matériel pour nous éviter des frais supplémentaires. Hélas la mairie de Meaux (dont le Maire est monsieur Copé, et dont les Chefs de Cabinets sont des ordures sans nom qui ne pensent qu'aux retombées économiques) ne nous a pas accordé son soutient. Le projet a du être abandonné. Et lorsque j'en reparle aujourd'hui il m'arrive parfois de dire « mon projet ».

Ce projet qui me tenait tant à coeur et pour lequel je me suis battu. A vrai dire, nous étions deux à nous battre. Deux à se battre mais officiellement un groupe de travail composé de 9 personnes (!!!).

Qu'est ce qui pousse à devenir possessif vis-à-vis de quelque chose qui par définition ne peut être possédé? Un projet n'est que virtuel, une action aussi. Les objets seuls peuvent être possédés (et les humains? Je n'ose y croire). Il doit s'agir de l'implication que nous avons pour la finalité du projet. Dans mon cas je voulais faire quelque chose qui me semblait « honorable » pour des enfants en difficulté. C'est ma motivation, celle qui a fait que ce projet était le mien, parce que j'ai dégagé de ma propre vie les matériaux nécessaires à sa construction.


tmp3.jpg

Cependant qui peut dire « cette action est mienne, ce projet est mien »? Qui peut avoir la prétention de s'affirmer supérieur aux autres pour faire tout mieux que quiconque? Il me semble que le moindre des crétins de cette planète nous renvoie à nos propres convictions rien qu'en nous donnant son avis, parce que nous sommes humains et que nous prenons (je l'espère) conscience que tout n'est pas acquis et que c'est justement l'échange avec autrui qui nous construit. Parfois ce n'est pas un pan de projet complet, mais il peut suffir d'une banale observation pour peaufiner un projet de vie.

Publié dans Article

Commenter cet article