La pluie et le beau temps

Publié le par Aurelynx

09 novembre 2007
la pluie et le beau temps, ces discours peu passionnants

Une demi-heure.
30 minutes.

Voilà le temps que j'ai su rester en la compagnie d'un être antipathique à conscience restreinte. Le pauvre ne l'a pas voulu, il s'est assis à côté de moi dans les transports en commun et s'est mis en tête l'idée originale de me faire la conversation. Je n'ai jamais grand chose à raconter, voilà pourquoi je fais du sudoku dans le bus. Mais ce jour là c'est différent parce qu'il avait envie de papoter.

Je n'ai rien contre le blabla inutile des gens que je ne reverrai sûrement jamais, parfois je l'apprécie-même surtout lorsqu'il s'agit de personnes qui ont des idées de sujets à aborder en plus que d'avoir l'envie de discuter. Mais là cet illustre inconnu voulait parler mais ne savait pas de quoi. Je ne puis résister à vous narrer un extrait de cette palpitante demi-heure:

lui- il fait froid, vous trouvez pas?
Moi- c'est vrai, mais c'est la saison.
Lui- c'est la saison. Ce matin il y avait du givre devant ma porte.
Moi- [silence]
Lui- Y'avait du givre devant ma porte ce matin tellement il a fait froid.
Moi- C'est sûr.
Lui- L'hiver dernier c'était pareil.


Je ne sais pas pourquoi mais à part me sentir mal à l'aise pendant tout ce temps je n'y ai pas gagné grand chose. Surtout que le bonhomme est descendu au terminus en même temps que moi, et s'en est allé sans un bruit.

Alors à quoi a servi ce manège? Finalement à pas grand chose puisqu'il avait autant de discussion que moi. Il a surtout eu le mérite de vouloir aller vers moi alors que je ne serai pas allé instinctivement vers lui. En attendant je suis peut-être le plus mal placé pour parler mais c'était réellement pathétique. Si j'y réfléchis bien, je pense à cette notion d'intérêt. Entendre parler de la pluie et du beau temps ne me passionne guère alors que si cet inconnu avait commencé en me parlant de politique je lui aurai dédié une écoute plus active. Mais non, je n'ai vu en son approche rien de bien passionnant pour ma propre personne alors le dialogue a ramé.

Au bout de cinq minutes il aurait pu se taire aussi... je crois que finalement les tords sont partagés.

Publié dans Blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article