le mur entre les USA et le Mexique

Publié le par .:Aurelynx:.

Oyez Oyez, Terriens de tous pays confondus...

Vous avez déjà entendu parler du fameur mur de Berlin, de la Grande Muraille de Chine (dont les JO n'etaient pas leur préoccupation première à l'époque), du mur Israëlo-Palestinien? Ces constructions avaient des buts certes différents mais ayant pour définition d'empêcher une population donnée de passer outre. Un mur est une sorte de frontière physique entre deux peuples ou Etats.

Le mur dont je vais vous parler à présent est encore plus récent et il se trouve qu'il se trouve à un endroit logique auquel on ne pense que bien trop peu: entre les Etats-Unis et le Mexique. Certains y voient un mur contre la pauvreté, d'autres un mur contre l'envahisseur mexicain.

Les Etats-Unis partagent environ 3 500 Km de frontière avec le Mexique. Suite aux invasions de mexicains parmi eux, ils ont décidé de construire un double mur de 1 125 Km de long entre la Californie et le Texas. Il s'agit d'un double mur avec des barreaux en acier. Mais la particularité de ce mur repose dans sa troisième « épaisseur ». Ce troisième morceau est ce que l'on appelle un « mur virtuel », composé de tours de très haute technologie. Caméras infrarouges, senseurs terrestres, drones (def. Par Wikipéchose: « Un drone ou un UAV (Unmanned Air Vehicle) est un aéronef inhabité, piloté à distance, semi-autonome ou autonome, susceptible d’emporter différentes charges utiles le rendant capable d’effectuer des tâches spécifiques pendant une durée de vol pouvant varier en fonction de ses capacités.»), etc. De plus, 1500 agents armés devraient être ajoutés à cette garde de frontière. Au total il devrait y avoir environ 1800 tours de construites, c'est la société Boeing qui a décroché le contrat portant à l'origine pour 2 milliards de dollars (mais il faut être réaliste, le Président Bush annonce petit à petit l'augmentation des couts de cette frontière, on a commencé à 2 milliards, puis 5, puis 7, et la fin est lointaine donc la firme Boeing à de beaux jours devant elle). Il faut également savoir que -pour l'anecdote- c'est une firme israëlienne qui est à l'origine de ce type de matériel (Elbit Systems).

Mais... pourquoi traverser la frontière?
Eh bien la raison est simple: pour gagner sa vie. Il existe du travail au Mexique mais il ne rapporte pas assez (il faut une journée de travail pour gagner l'équivalent d'une heure du même travail de l'autre côté de la frontière).

[extrait du site de RFI] "Le sentiment anti-américain toujours latent au Mexique se raffermit. Le Mexique est le 2e partenaire commercial des Etats-Unis. Il est membre de l’ALENA, l’accord de libre échange nord-américain. Il garantit aux Etats-Unis son approvisionnement en pétrole et en ressources minières. En retour, il ne récolte que le mépris de son puissant voisin qui pourtant ne pourrait avoir une économie compétitive sans ces matières premières et la main-d’œuvre bon marché que lui fournit le Mexique".

Cependant les mexicains en situation d'illégalité ont encore quelques beaux jours devant eux. Car si on tente par tous les moyens de les renvoyer chez eux cette main d'oeuvre très bon marché fait le bonheur des exploitants agricoles. Le travail saisonnier ne fait pas partie des moeurs étatsuniens, ces irréguliers font bien l'affaire.

Une question reste en suspens: et l'humain dans tout cela?
On peut être pour ce flux migratoire, on peut être contre aussi, mais dans tous les cas on pense à l'être humain qui est devant nous. Une personne qui se considère comme un esclave, un travailleur ne demandant qu'à se faire exploiter, que l'on refuse non pas par manque de travail mais à cause de son origine géographique, comment se snet elle? Humiliée? Révoltée?
Alors certes cette parenthèse ne concerne que les gens sensibles à cette question. Mais prenez la peine de vous croire tour a tour Etatsunien et Mexicain. Je suis persuadé que le jeu en vaut la chandelle.

Et vous,
  • Aviez-vous déjà entendu parler de ce mur?
  • Pensez vous que celui-ci soit bénéfique? En quoi?
  • Notre confort ici consiste à parler d'un fait d'immigration lointain, mais les Etats-Unis sont proches finalement. Brice Hortefeux nous le démontre encore très régulièrement. Ne pensez-vous pas?


Sources:
RFI
l'Humanité
France-Inter
wikipé-chose pour la définition du drône

Publié dans Article

Commenter cet article

Nad :0075: 08/04/2008 20:32

oui j'ai déjà vu des reportages = ils appellent ça de la protection ; ce qui me fait sourire c'est que les etatsuniens comme tu les appelle donne parfois des leçons au monde mais ils sont loin d'être exemplaires... en même temps si tous les mexicains débarquaient il y aurait peut être un problème !

trublion 07/04/2008 21:15

et bien oui j'ai déjà vu des reportages sur ce fameux mur et ses caméras infra-rouge.
à Berlin le mur empêchait les berlinois de sortir. Là il s'agit d'empêcher les gens d'entrer . quel paradoxe.
le monde ne se prête pas à coexister en toute fraternité ,hélas.
et il faut reconnaitre que les migrants ne sont pas toujours reconnaissant ,une fois installés ailleurs;

.:Aurelynx:. 07/04/2008 22:20


Vois tu, entre empêcher les gens d'entrer et empêcher les gens de sortir il n'y a qu'une question de point d'observation qui change. Apres certes tous ne sont pas
reconnaissants, mais dans le cas de l'économie étatsunienne il est intéressant de constater l'impact de l'arrêt du travail de ces clandestins. D'ailleurs un film existe pour mettre en avant
l'importance de cette main d'oeuvre aux etats-unis.