racismes footbalistiques

Publié le par Aurelynx


On nous a bassiné avec cette histoire de banderolle injurieuse lors d'un match de football entre le PSG et Lens. On nous a dit et répété que ce genre de racisme est une honte et que c'est abominable d'avoir à l'évoquer. Depuis des années, le football entraine des réactions plus ou moins disproportionnées entre les différentes équipes. On a sifflé la Marseillaise, on a traité certains joueurs de « sales nègres » ou de « bougnouls » (ce qui est ignoble et impardonnable, surtout lorsque l'on emploie l'image du sport comme un événement rapprochant différentes cultures). On a fait du racisme anti-noirs et on a dénoncé les mauvais supporters. On a fait du racisme anti-maghrébins et on a dénoncé d'autres mauvais supporters.
Mais là ! Au secours !!! Du racisme anti-blanc!! Arg! Je m'étouffe!
Pardonnez mon ironie, je ne parviens pas à m'extasier devant ce spectacle télévisuel (pour la simple et bonne raison que je fus ce jour là dans le même train que les supporters parisiens qui se crachaient à la tronche mutuellement).
Tant que ca concernait les autres on n'avait pas trop envie de s'en mêler, sauf pour faire quelques petites répliques moralisatrices sans grande portée, mais à parti du moment ou c'est un phénomène qui nous touche particulièrement l'attaque devient subitement plus offensante, plus ignoble, plus impardonnable. Je trouve cela «légitime» que l'on songe à améliorer les relations entre publics différents, le sport est avant tout une affaire de respect. Je déplore néanmoins qu'il faille en arriver à un exemple pareil. Il n'existe pas de racisme plus odieux que l'autre, toute forme de non-respect est à analyser pour l'éviter par la suite.


Publié dans Article

Commenter cet article

chevalier 17/04/2008 18:55

bonsoir
certains journalistes font leur métier d'autres hélas ne cherchent que l'audience
bonne soirée

trublion 15/04/2008 09:53

personnellement je trouve que le racisme est partout .D'un coté on peut dire que les émigrés ne s'intègrent pas ,de l'autre qu'ils doivent pouvoir conserver leur propre culture.
Ce qui doit faire la différence à la sortie ,c'est que ces mêmes émigrés désireux de conserver leurs traditions ,n'acceptent plus les nôtres ,dès qu'ils sont chez eux.
Et pour le foot ,je me dis que c'est un exutoire à la violence.pour gagner il faut se battre et comme on voit en politique que les coups bas sont fréquents ,il ne faut pas s'étonner de les retrouver dans les sports virils.

Aurelynx 15/04/2008 01:54

Ca s'appelle la dérive de la presse, Nad. Au lieu de se contenter de raconter du factuel on pousse un peu voir si y'aurait pas moyen de faire la une, de gagner plus d'argent

Nad :0075: 14/04/2008 23:51

c'est vrai qu'on tombe bien bas parfois et les journalistes ne devraient pas entretenir le feu mais l'éteindre...