Une question me taraude : "Pourquoi ?"

Publié le par Aurelynx

"Pourquoi?"

 

L'une des questions les plus délicates et inconfortables, à mon sens, est le fameux « pourquoi ». Demander pourquoi revient à remettre en question la base même de toute idée, l'origine et son fondement. Cette perpétuelle remise en question permet d'éviter une certaine routine en interrogeant nos valeurs fondamentales propres, mais cette instabilité donne parfois des relents de difficultés mal gérées, mal vécues, mal observées, mal analysées ou mal définies.


Pourquoi fais-tu ceci? Et d'ailleurs, pourquoi le ciel est bleu?

Qu'il s'agisse d'un objet sur lequel nous influons ou non, le pourquoi est un sens et une orientation a suivre vers ce nulle part et partout à la fois. Pourquoi le ciel est bleu peut autant renvoyer à savoir « pourquoi est-ce que moi je vois le ciel de cette couleur » et à « est-ce que nous voyons tous les mêmes choses ? ».

Nulle réponse toute faite pour cela.
A ce jour la seule réponse personnelle que je peux faire est une réinterrogation : au fond, qui suis-je?

Affaire a suivre.

Publié dans Article

Commenter cet article

Yves 04/01/2010 00:57


Et pourquoi les aiguilles de l'horloge tournent-ellles dans ce sens. C'est peut-être pour éluder ce pourquoi que l'on a inventé des montres digitales !
Plus sérieusement, celà nous ramène à la distance qui sépare signifiant et signifié. Cette notion fondamentale nous incite à plus de tolérance, à laisser à autrui plus de liberté d'expression et de
pensée ; tolérance exprimée selon la définition qu'en donne la physique qui représente l'écart admis par rapport à une norme. Vous avez dit norme ?